Hi, I’m Emmanuel Pire.

I’m a web developer that used to be a dancer.

Building websites is exciting, but there is something else that keeps me alive: do things. In any direction but strongly tied to computing. Some may call it art, some may call it shit. It’s all up to you.

What you will find on this blog is what I’m doing when I’m not sleeping. Mostly Processing projects, as this is my last super-duper toy. A lot of projects will be related to noussommesquatrevingt, a Digital Art collective co-founded with Paul Marique and a lot of geeks pretending they’re not.

A propos de moi

La technologie m’a toujours attiré. Dans tous les domaines, dès qu’il y a une machinerie quelconque en oeuvre, je suis en émoi. Allez savoir pourquoi..

Je n’ai pourtant pas commencé dans cette voie. Dès l’âge de 4 ans, je me voyais danseur classique. A 10 ans, j’entrais au conservatoire de Paris (CNR) et 2 ans plus tard, au Conservatoire National Supérieur de Paris. Mais à ce moment là déjà, j’écrivais mes premières lignes d’html et de Basic en apprenant grâce à Internet.

Je ne pourrais donner la raison exacte qui m’a fait arrêter la danse. Il y a sans doute ces entorses à répétitions qui ont beaucoup aidé, entourées d’une atmosphère plutôt lourde dans une école de danse d’Anvers que je ne nommerai pas et une moche ambiance de compétition si propre à la danse. C’est une multitude des choses qui m’ont poussé à arrêter. Comme s’il y avait eu un trop plein, et vers 18 ans j’ai stoppé net.

Je n’étais pas si sûr d’où je voulais aller ensuite, l’informatique ne s’est pas imposée automatiquement. J’ai commencé par construire, comme c’est original, des sites web. Ou plutôt continué, j’avais déjà une bonne expérience d’amateur. C’est malheureusement tout seul que j’ai commencé avec mon premier site html/flash pour un ami, suivi, beaucoup au gré du hasard d’ailleurs, de quelques autres qui m’ont permis d’apprendre entre autre le PHP.

A ce moment là, je ne pensais pas qu’il me serait possible de trouver un job sans un diplôme, j’ai donc suivi des cours du soir pour obtenir mon CESS en 3 ans. C’est pendant ces études que j’ai été embauché par DS Improve, au titre de développeur web. C’est bien sûr là que les choses se sont accélérées: j’ai pu profiter de l’expérience d’autres développeurs, ce qui me manquait cruellement et j’y ai aussi rencontré des designers, ce qui m’a rapproché du côté artistique que j’avais tendance à abandonner.

C’est par l’intermédiaire d’Emmanuel Léonard que j’ai alors rencontré Paul Marique, grand fou et artiste à n’en pas douter, avec qui je me suis éveillé à l’art digital au travers de noussommesquatrevingt. Plus récemment, j’ai été amené à travailler avec Sébastien Rien sur le projet SOS et Phase 3. J’ai trouvé dans le travail de Sébastien un côté sombre, froid et parfois glauque qui m’attire beaucoup. Il m’a fait découvrir le glitch, l’erreur informatique. Développeur, j’avais tendance à m’en écarter, mais j’y trouve ce qui me plait tant dans le développement: le fantôme dans la machine.